"La Cité internationale représente pour moi ma jeunesse ! C'est un endroit rempli de souvenirs, où j'ai beaucoup grandi au travers des expériences que j’y ai vécues" | Yujian LI, alumnus de la Fondation Deutsch de la Meurthe

Dec 18, 2019

 

Parlez-nous de vous et de votre parcours d'études en France.

Je m'appelle Yujian Li et je suis alumnus de la Cité internationale universitaire de Paris. Originaire de Chine, je suis venu en France en 2011 afin de poursuivre mes études supérieures, juste après l'obtention de mon Bac en Chine et 3 mois de cours français intensifs.

 

Pourquoi avoir choisi la France ? Parce que pour moi, c'est un pays très mystérieux avec son charme unique. À 18 ans, je voulais aussi sortir de ma zone de confort et me lancer des challenges : apprendre le français et découvrir la culture française. Aujourd'hui, je suis très heureux de vous partager mon témoignage sur mon séjour à la Cité internationale qui est sans doute un de mes meilleurs souvenirs.

 

Quelle maison habitiez-vous lorsque vous étiez résident ?

 

J'ai été résident à la Fondation Deutsch de la Meurthe entre 2016 et 2018. Je préparais mon diplôme de Master 2 à l'Université de Pierre et Marie Curie (UPMC, Paris VI), à la suite de mon diplôme d'ingénieur à l'Institut National de Sciences Appliquées (INSA). 

 

Quelle a été votre première impression de la Cité internationale ?

 

Je me souviens parfaitement de la première fois que j’ai visité le campus. C'était en 2015, je participais à un forum d'orientation au stade Charléty, juste à côté de la Cité internationale.

 

Au moment où je suis sorti de la station du RER B, j'ai tout de suite été attiré par la porte de la Cité internationale et par la Maison internationale. Cet ensemble, situé au cœur du 14e arrondissement de Paris, en face du parc Montsouris, ressemble beaucoup à un château.

 

Une fois le forum achevé, je me suis promené dans le parc de la Cité, j’ai visité des maisons comme la Maison des étudiants canadiens, de l'Argentine, de l'Italie, du Liban... Étant un admirateur de l'architecture et des cultures, je me suis dit que la Cité internationale était un endroit idéal pour se loger, travailler et profiter pleinement de la jeunesse ! Plus particulièrement, c’est l’architecture de la Fondation Deutsch de la Meurthe qui m'a impressionné, elle m'a rappelé les films d’Harry Potter. Il s’agit de la première fondation de la Cité, qui compte une maison administrative centrale et des pavillons aux alentours.

 

Un an plus tard, en 2016, j'avais besoin de déménager à Paris. J'ai tenté ma chance en postulant à la Cité pour avoir le logement de mon rêve et, par magie, j'ai eu une chambre à la Fondation Deutsch de la Meurthe. C’était le début d’une histoire bien remarquable dans ma vie ! 

 

Quel était votre quotidien à la Cité internationale ?

Malgré le fait que je sois bien chargé en raison de mes études (cours, projets, devoirs et exams) j'ai fait des efforts pendant mon séjour afin de profiter au maximum de l'ambiance à la Cité. J’ai participé à de nombreux événements (théâtres, concerts et conférences) organisés par différentes maisons, à des échanges linguistiques et culturels.

 

Le soir, je dinais au restaurant du Crous dans la Maison internationale si, à cause de la fatigue ou du manque de temps, je n'avais pas l’envie de cuisiner. Cependant, j'ai adoré préparer mes repas dans la cuisine collective de ma fondation. Cuisiner avec d’autres résidents m'a permis de découvrir des spécialités de nombreux pays.

 

Pendant les week-ends, mes meilleurs bons plans étaient les visites culturelles à Paris et les promenades dans le parc Montsouris !

      

Quelle était l’ambiance dans votre maison ?

J'ai beaucoup apprécié l'ambiance de ma fondation, c’était très agréable d’y habiter. J'ai surtout beaucoup de souvenirs de notre bibliothèque, où je révisais pendant la période des examens. Ou bien du foyer des résidents, où l’on faisait la fête avec mes voisins. Ou encore de la salle des fêtes pour un concert, un cours de danse ou un gala.

 

En plus, plusieurs associations étaient à ma disposition, que ce soit pour apprendre une nouvelle langue, pour faire du sport ou pour apprendre à dessiner. Il y avait aussi les "Deutsch Talk", des sessions pendant lesquelles chaque résident pouvait s'exprimer sur un sujet qui l'intéressait. 

 

Avez-vous vécu des moments qui vous ont marqué l’esprit ?

Pendant mon séjour à la Cité internationale, j'ai eu l’opportunité d'être interviewé dans le cadre de la francophonie par TV5Monde et RMC-BFMTV. En partageant mon parcours et ma vision à la télé et sur les réseaux sociaux, j'ai eu beaucoup de retours positifs sur mes progrès en français et mon intégration à la culture française. Cela m'a encouragé à faire encore mieux !

 

En 2017, en raison d’un planning chargé, je n'ai pas pu rentrer en Chine afin de fêter le Nouvel An chinois avec ma famille. En revanche, j'ai pu participer au Gala de Nouvel An chinois organisé par la Fondation Deutsch de la Meurthe, avec des résidents qui étaient dans la même situation. Nous étions très émus et reconnaissants de pouvoir le fêter ensemble.     

 

Qu’est-ce que le séjour à la Cité internationale vous a apporté ?

 

Au travers les nombreux événements organisés à la Cité internationale, comme le Holi Run ou la Fête de la Cité, j'ai pu passer des moments inoubliables avec des résidents de différentes nationalités. Certains sont devenus mes meilleurs amis après. En échangeant avec eux, j'ai pu acquérir une vision globale du monde. Aujourd'hui, cela m'aide beaucoup  à m'adapter rapidement dans un milieu multiculturel. 

 

En plus, grâce à des projets comme Cité SOUK, qui cherche à donner une seconde vie aux objets en aidant les nouveaux résidents à s'équiper rapidement et à moindre coût, ou encore Eco campus, qui se focalise sur le développement durable, j’ai été sensibilisé aux enjeux sociaux et environnementaux de nos sociétés. Ces acquis ont été essentiels pour ma réussite professionnelle et ils ont été complémentaires à mes études universitaires.

 

La Cité internationale a-t-elle orienté vos choix professionnels ?

Grâce aux expériences vécues à la Cité, j'ai décidé de mettre en valeur mes compétences linguistiques et multiculturelles, en plus de mes compétences techniques et managériales. Cela m'a conduit à poursuivre des études en commerce, en Gestion Achats Internationaux & Supply Chain et à travailler dans un groupe international.    

 

 

Quel a été votre parcours depuis que vous avez quitté la Cité internationale ?

 

Actuellement, j'habite à Versailles et je continue mes études en commerce à l'ESSEC Business School pour le Mastère Spécialisé : Gestion Achats Internationaux & Supply Chain (GAISC), en apprentissage chez Hennessy du Groupe LVMH. 

Mon apprentissage consiste à mettre en place une stratégie globale en achat, la gestion de portefeuille et des risques, le suivi des indices et la collaboration avec les fournisseurs.

 

 

Que représente cet endroit pour vous ?

 

La Cité internationale représente pour moi ma jeunesse ! C'est un endroit rempli de souvenirs, où j'ai beaucoup grandi au travers des expériences que j’y ai vécues : c’est ici que j'ai commencé à connaître le monde, à construire mon réseau et à avoir des amis du monde entier. 

Aujourd’hui, c’est un grand plaisir pour moi de rester en contact avec d'autres alumni de la Cité internationale, grâce au réseau Cité Alumni.      

 

 

S’il fallait résumer le séjour à la Cité internationale en un mot, lequel serait-il ?

Pour moi, le mot « unique » décrit parfaitement le séjour à la Cité internationale. Tous les résidents ont eu leurs expériences uniques à la Cité et cela les a fait grandir. Je voudrais utiliser une citation d'Ernest Hemingway que j'apprécie beaucoup, qui est aussi applicable au séjour à la Cité internationale : « Si vous avez la chance d’avoir vécu jeune homme à Paris, où que vous alliez pour le reste de votre vie, cela ne vous quitte pas, car Paris est une fête ». 

 


Other news