Amoureux à la Cité... le récit d'Anca

Feb 14, 2020

Deux-cent-mille-(et)-une secondes à la Cité

 

tu es là

Tu es verte, c’est bon. Ça marche donc.

je viens d’arriver

Tu ne mets pas la vidéo ?

ton séjour c’était bien ?

non - mon ordinateur est ancien

déjà écrire sur Skype … c’est lent

Oui, ma fille était contente. Sa mère la gardait depuis deux mois. C’était mon tour. Juste nous deux pour Noël à Sinaïa. Tu connais?

non

Je lui fais des récits sur les rois de France. Pas toujours vrais, mais elle aime bien et ça me donne des idées pour le roman.

la Roumanie je connais pas

Tu y viens ?

je sais pas – je n’y connais personne

Tes amis étaient bien dans mon appartement ?

Comment ? C’est moi que tu connais.

ravis, merci

Ils ont eu de la chance. Je déménage dans trois jours.

????

Il y a un studio libre, je serai ton voisin. On m’a écrit le lendemain de mon départ.

à la Cité ?

Je voulais te le dire quand on allait se voir, mais tu n’es pas facile à trouver.

Les Allemands travaillent jour et nuit.

à la Maison de Monaco ???

Pas de téléphone, pas de vidéo sur Skype, tu es toujours au labo. Heureusement qu’il y a wifi et Skype.

je connais mes voisins – ils restent encore – il y a aucun studio

Non, juste à côté, Maison des Provinces de France.

c’est pas vrai

Si, je boucle mes bagages.

Tu ne dis plus rien ?

la Cité c’est pour les jeunes

Exactement. Pour les bals.

Provinces de France – j’y ai logé il y a deux ans

On n’est pas jeunes, nous ? C’est au bal de la Cité qu’on s’est rencontrés.

mais l’appartement au Quartier Latin – mes amis disent qu’il est chic  

commode – près de la bibliothèque

tu y vas tous les jours

Tu cuisines avec les étudiants – on va cuisiner ensemble.

La Cité non plus n’est pas loin de la Sainte-Geneviève.

par hasard – je suis une solitaire moi – j’aime pas cuisiner

je m’ennuyais – c’était gai avec eux

Je marcherai, pas de RER.

Et puis la bibliothèque à la Cité, c’est bien, tu me l’as fait visiter, tu te rappelles ?

c’était pas un bal – c’était une réception des anciens de la Cité – comme j’étais une ancienne, on m’a invitée – ça valait le coup

Enfin.

oui – la bibliothèque c’est agréable comme ambiance – imposante

la maison internationale c’est beau

On s’est bien amusés au bal avec ton fils. Il va encore passer te voir ?

non – il part en stage

je ne le vois plus avant mon départ

Parfait.

comment ça parfait 

On va passer plus longtemps ensemble.

Tu es encore là ?

Tu lis ?

oui

Tu ne dis rien.

non

On va pas passer plus longtemps ensemble ?

non – si

Tu as effacé quoi ?

Pourquoi tu effaces ?

rien

oui

Oui veut dire on va être plus longtemps ensemble.

moi je vais au labo même dimanche

Moi j’écris mon roman même dimanche et la nuit.

On va se voir plus souvent.

je pars dans deux semaines

Avant que tu ne rentres à Sigmaringen.

Tu vois, c’est pourquoi tu dois visiter la Roumanie : notre premier roi venait de chez toi.

C’est amusant que tu viennes de Sigmaringen.

En été on reviendra à la Cité en même temps.

Je te lirai mon roman. Certains rois de France, je vais les faire inviter à l’Élysée par le Président.

Non, à la Cité. Et notre premier roi.

Tu ne dis rien.

oui

c’est pas raisonnable y faire venir les rois

Oui veut dire on reviendra ensemble cet été.

Tu viens avant en Roumanie.

il aura du succès ce roman ?

C’est une utopie. Les utopies sont à la mode.

tu lui as trouvé un titre ?

Deux semaines à la Cité. Qu’en penses-tu ?

c’est ton titre ?

On a deux semaines.

j’ai du travail

Quatorze jours et nuits à la Cité.

tu viens ici dans trois jours

comment tu calcules

Ça fait beaucoup d’heures.

Plus de trois cents heures à la Cité.

c’est trop long

le titre je veux dire

Ça va comme titre.

Et ça n’a pas d’importance car tu le sais déjà.

quoi

Tu as trois cents heures pour y penser.

Ça te va ?

quoi

Tu y penses depuis un moment.

Déjà on est ailleurs.

où ailleurs

je te croyais romancier – tu fais le poète

c’est bien comme titre

tu y es encore ?

Oui, mais je te laisse réfléchir.

bon

à demain alors

NON, je ne te disais pas bonne nuit.

Je ne te laisse pas réfléchir jusqu’à demain.

Je te laissais juste chercher tes mots.

Maintenant.

quels mots ?

Les meilleurs qu’un scientifique puisse trouver.

Pour dire ce qui lui passe par l’esprit.

Enfin, une scientifique.

pour les mots… c’est toi

Toi, c’est les calculs.

Tu gaspilles pas tes mots. Je peux absorber davantage.

même pas – c’est toi qui calcules

On a du travail, mais il nous reste du temps.

Je compte à partir de maintenant.

Une heure par jour, trois heures par nuit, ça nous fait au moins 56 heures.

On dormira moins.

Tu souris. Ou tu ris ?

non

je réfléchis comme tu as dit

Ça veut dire ?

c’est peu

C’est plus de trois mille minutes.

c’est à la Maison des Provinces de France que j’ai cuisiné avec les étudiants

Voilà. 200 001 secondes à la Cité

pas beaucoup

comment tu calcules ?

pourquoi 200 000 et une ?

je prends un RER

j’espère qu’il y en a encore

une seconde, dit Baudelaire, te chuchote : souviens-toi

tu lis ?

oui

ils m’avaient invitée

j’ai un Mouton Cadet

ça me va j’arrive dans une demi-heure

on ne va pas cuisiner

Non.


Other news