Héros de la Cité : « La Cité internationale m’a appris l’importance de l’ouverture, la diversité et les échanges entre les différentes cultures, et comment cela affecte nos choix de vie pour un meilleur avenir ! » | Oussama Mhanna

Feb 28, 2020

Peux-tu nous raconter ton parcours et ton arrivée à la Cité internationale ?

Je suis né à Rachaya, Liban, en 1992. La musique a été une partie importante de mon enfance et adolescence. J’ai suivi une formation musicale atypique. Il n’y avait pas une école de musique dans ma région. J’ai appris la musique de façon autodidacte, avant de déménager à Beyrouth et commencer des études sérieuses en musicologie à l’âge de dix-huit ans et dont j’ai été diplômé en 2014.

Suite à mes études de musicologie, j’ai travaillé pendant quelques années comme chef de chœur à Beyrouth, et parallèlement, j’ai suivi les stages internationaux de direction d’orchestre et de chœur donnés par les Maitres Ennio Nicotra (ancien élève et assistant d’Ilya Musin), Enzo Marino et Alberto Maniaci entre l’Italie et le Liban.

En 2018, j’ai décidé de passer à une nouvelle étape dans ma vie. Je voulais suivre une formation poussée en musique à Paris afin de devenir un musicien professionnel dans le domaine de la direction des ensembles vocaux et instrumentaux. Après avoir été admis à l’École Normale de Musique de Paris, j’ai envoyé ma candidature à la Cité internationale. Je suis résident à la Maison du Liban depuis Octobre 2018.

Qu’est ce qui t’a motivé à intégrer la Cité internationale ?

Un de mes amis à Beyrouth m’a parlé de ce lieu magique. Après quelques jours de recherches sur internet, j’ai découvert que mon chef d’orchestre préféré, Seiji Ozawa, était lui-même résident à la Cité internationale !
En plus, j’ai vu qu’il y avait de nombreuses activités artistiques et musicales tout au long de l’année, des échanges culturels, de l’ouverture au monde. Pour moi, c’était le lieu parfait pour vivre et progresser.

Quels sont tes projets et objectifs futurs ?

Je suis actuellement étudiant en écriture musicale à l’École Normale de Musique de Paris, et en direction d’orchestre au Conservatoires – Ville de Paris (15e arrondissement).
Parallèlement à mes études, je travaille comme chef de chœur avec deux associations de chant choral à Chatillon et à Clamart. En plus, je travaille comme professeur de chant choral avec le Conservatoire du 18eme arrondissement.
Concernant mes objectifs futurs, j’aimerais bien devenir un chef d’orchestre et chœur qui travaille avec des orchestres et chœurs professionnels réputés, et surtout dans le cadre de la musique contemporaine. Et aussi pouvoir créer des projets musicaux de haut niveau artistique qui encouragent le dialogue entre des formes d’art et genres de musique différents.

Penses-tu que ton séjour à la Cité internationale soit un tremplin pour ton avenir ?

Absolument ! La Cité internationale m’a appris l’importance de l’ouverture, la diversité et les échanges entre les différentes cultures, et comment cela affecte nos choix de vie pour un meilleur avenir !
Grâce à la Cité internationale, et grâce à l’aide de la direction de la Maison du Liban, j’ai pu commencer un projet de création d’un ensemble de musique contemporaine, qui s’inspire du cosmopolitisme du campus, formé par des musiciens talentueux venant du monde entier.
On peut considérer la Cité internationale comme un point de départ dans la carrière de beaucoup de résidents. C’est un endroit où on peut donner vie à nos rêves.

Si tu devais résumer la Cité internationale en un mot, lequel choisirais-tu ?

Je vais choisir le terme musical « harmonie ». L’harmonie c’est quand il y a plusieurs sons ou éléments sonores différents qui sonnent en même temps, créant de la consonance et de la beauté continue.
Ce terme s’applique au concept de la Cité internationale. Elle crée ce rapport de convenance et de consonance entre les différentes cultures et idées !

Oussama Mhanna | Résident à la Maison du Liban

Retrouvez Oussama et toute l’équipe de la ludothèque « Ensemble Dynamique » sur leur Facebook.


Other news