Témoignage de... Déborah GOUBET, alumna de la Fondation de Monaco, Psychologue du travail

« Cela faisait quelques années que je ne faisais plus d’activité bénévole et que je me disais qu’il fallait que je m’y remette. Faisant partie des alumni de la Cité universitaire, j'ai reçu une invitation pour soutenir les étudiants restés sur place pendant les périodes de fêtes de fin d’année et j’ai souhaité me mettre en contact avec eux. Ayant vécu une année à la fondation de Monaco, je garde depuis un attachement très fort à ce lieu, j'ai donc vu dans cette invitation l’occasion de rendre à la cité Universitaire ce que j’y avais reçu. 

 

Après un café visio avec Oana Besnea, j’ai compris que l’on pouvait mettre à profit mes compétences de Psychologue du Travail, spécialisée en orientation et insertion professionnelle, et que je pouvais proposer des ateliers en visio pour aider les étudiants à trouver des stages et des emplois. Nous avons ainsi mis en place 2 ateliers en ligne le samedi matin, un premier sur la valorisation de son CV et de sa lettre de motivation et un deuxième pour développer son réseau professionnel. En cette période de pandémie mondiale, j’ai senti les étudiants très isolés et en situation d’insécurité face à leur avenir professionnel mais aussi très curieux et déterminés à atteindre leurs objectifs. Ces moments conviviaux ensemble, ont instauré un climat de confiance, d’échanges et de conseils individualisés. J’ai ensuite été contactée par certains étudiants pour continuer un suivi et les outiller dans leurs recherches.

 

Je me suis sentie très utile et j’ai constaté que les ateliers en collectif leur ont permis de rencontrer des étudiants d’autres maisons. J’ai constaté également, qu’ils n’ont pas l’occasion, depuis un an, de vivre l’expérience de la Cité universitaire comme moi je l’avais vécue, avec la grande variété d’évènements dans les maisons et ainsi que les rencontres entre étudiants. J’espère leur avoir donné les outils pour se démarquer dans leur recherche d'emploi/stage et l'envie à eux aussi de s’investir en tant que bénévole pour des missions qui leur tiennent à cœur. En effet, c’est un excellent moyen de réseauter et de rencontrer des personnes même en période de confinement ou de couvre-feu. »

 

Déborah GOUBET, alumna de la Fondation de Monaco, Psychologue du travail et formatrice dans le domaine de l'orientation et l'insertion professionnelle pour l’Association Retravailler.

Other news